Debouts, de gauche à droite : Bruno Haetty (Coach), Jean-Yves Coyla (OTM), Eliot Eigle, Giovanni Scandola, Thimotée Coyla, Grégory Berier (Dirigeant d'Equipe), Maël Berier, Arnaud Taurisson, Bertrand Chaigneau (OTM)
 
Accroupis, de gauche à droite : Lilian Chaigneau(cap), Mathieu Dauvergne, Randy Chou, Damien Navarri, Quentin Tran, Nathan Albarède, Cédric Conte-Tisnerat
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

OTB 72 - AUCH 45

Cette fois, c'est sur. C'est la fin de la saison en championnat.
L'équipe termine sur une excellente note artistique : de la défense, du jeu rapide, des tirs primés, de l'envie, de l'enthousiasme, de la générosité, de l'abnégation.....N'en jetez plus, la cour est pleine.
Cette très nette victoire confirme le match aller ou nous l'avions emporté. Depuis...avec seulement 1 entrainement dans les jambes (et encore...à 7!!!) et des mecs fatigués d'un voyage scolaire jusqu'à 8h du matin ce jour même....C'est donc une grosse perf. 
 
Qui récompense une belle brochette de "branleurs", attachants, mais qui ont su bien travailler et se mettre au diapason de mes éxigences. Les voir sourire, les voir heureux.....Ben voilà, quoi, il ne me faut rien d'autre que cela comme récompense....
 
Cette équipe a nettement progressé collectivement gràce à quelques repères mis en place et parfaitement assimilés. Le collectif défensif a aussi été amélioré et sur cette fin de saison, on a fait quelques matches à plusieurs joueurs scoreurs.....ce qui change de la Damien dépendance du début de saison.
 
Tous les gars ont amélioré leur adresse....ce qui n'était franchement pas dur. Le travail mis en place par Fabrice toutes ces années m'a permis d'avancer sur certains points de leur jeu.
A eux maintenant de confirmer les progrès, et de continuer encore à progresser la saison prochaine.
 
Je me suis régalé. Je le leur ai dis. Et je les ai remercié.
 
I love this game.
 

AUCH 62 - OTB 71

Auch 62 - OTB 71
 
Double confrontation bonus pour nos garçons contre l'équipe d'Auch, grande école du basket masculin régionale.
Un horaire inhabituel pour un départ aux aurores.....L'équipe arrive à 9h00, les yeux ensommeillés et la tête à l'envers.....

La première période démarre bien, l'équipe mène 12-4 en 5', sur les derniers standarts entrevus ces dernières semaines. Puis le mauvais côté de cette équipe revient au devant de la scène : le match est plié, on a gagné, c'est donc open bar pour le n'importe quoi (1 passe-1 tir, 1X3 ou 4, pertes de balle, replis au ralenti, irrespect total des deplacements prévus et des formes de jeu....). On est 1 point derrière à la pause. Et je suis fort mécontent. 
 
Le 3ème quart temps repart un peu mieux. Les garçons, très fortement secoués à la pause citron, se remettent en ordre de marche dans la rencontre. L'adversaire, d'abord accrocheur, lâche peu à peu prise sous les coups de boutoir du duo Nathan-Damien et la férocité de notre défense collective.
Leur 5, très athlétique, nous pose des problèmes. On alterne 2-3 et boite sur lui, qu'on double avec des prises à 2......
La circulation du ballon devient plus fluide, aidée par la bonne circulation des joueurs et des occupations des bons espaces.....L'écart monte à + 15 pour une victoire finale de 9 points de très bonne facture, et méritée.
 
L'équipe cherchera à gagner le retour du 5 mai pour décrocher une 3ème victoire d'affilé, et pour gagner la série.
 

CARMAUX 58 - OTB 68

Je suis très content de ce résultat. Il valide l'excellente prestation à Montauban, qui n'était donc pas un accident. Il valide aussi la montée en puissance collective, les progrès collectifs faits par les garçons. La différence de points entre le match aller et le retour est édifiant. Le contenu défensif à des années lumières.....
A l'instar du match à Montauban, la team a fait une énorme première mi temps. Défensivement, on leur a fait un peu de tout mais notre zone 2-3 les a bien perturbé, si ce n'est plus. Quand ils tentaient de s'adapter, on se mettait en 3-2 ou dans notre zone spéciale et il n'y avait qu'à prendre le ballon. Leur joueur vedette, 30 points à l'aller, a fini le match à 8 unités.......
En attaque, notre agressivité dans les intervalles, en 1X1 a été dévastatrice et nous avons marqué beaucoup de points proches du cercle. 
Obligés de s'adapter aux blessures, notre formule à 1 interieur et 4 exterieurs a bien fonctionné.
Dommage que la saison s'arrête là.....ça avançait vraiment bien....
 
Je laisse la parole à Gregory Bérier, le responsable d'équipe : 
 
"Le championnat de nos U17 est terminé.
Dommage... Les garçons sont sur une phase de jeu ascensionnelle qui aurait méritée d'être déployée sur plus de matchs.
Le groupe a connu des remous en cours de saison mais a su rester solidaire et uni, et après un certain flottement nous avons pu voir les joueurs progresser individuellement et surtout collectivement.
Merci à Fabrice pour ce début de saison.
Merci à Bruno pour cette fin de saison et la reprise de l'équipe en cours de route.
Merci à Jean Yves et Bertrand pour leur implication à la table.
Merci aux parents pour le soutien de l'équipe et surtout...
Merci aux joueurs pour ces bons moments à vous voir évoluer sur les parquets."
Greg
 

MONTAUBAN 86 - OTB 67

Enfin un match joué en mode compétition. Enfin un match plein. Enfin des joueurs qui jouent pour gagner, et non pour regarder les autres gagner.
Le score ne reflète en rien la physionomie de la rencontre.
Face au leader de la poule, qui nous rendait facilement 7-8 cm et 10 kg par joueur, nos garçons ont été superbes de générosité, d'abnégation et d'écoute. Ils ont appliqué à la lettre les consignes. Le coup aurait été parfait!!
Il nous a manqué de la lucidité dans les 3 dernières minutes (65-65 à 3' de la fin). Mais le réservoir était vide, et la température corporelle à 42°.....Comme je leur répête à outrance, il faut garder la termostat à température ambiante pour garder la lucidité. Il nous a manqué aussi Lilian, dans sa percussion, Cédric pour sa dureté physique qui aurait été appropriée sur ce match et nos grands pour des rotations plus nombreuses.
 
Nous avions basé notre approche de ce match sur l'agressivité sur les 1X1, l'adversaire préférant nettement attaquer que défendre, avec quelques lacunes sur cet aspect là....Génial de voir nos petits attaquer, affamés, les intervalles et les gars en face, par des drive redoutables et efficaces puisque les 3/4 de nos points sont inscrits dans la peinture, prêt du cercle.
Timotéï ayant eu la bonne idée de mettre l'équipe sur les rails dans le 1er quart temps avec 4 tirs primés, les espaces se sont libérés dessous et cela a permis à tous les joueurs de mordre dans le festin en s'offrant une orgie de tirs faciles dedans.
A la pause nous sommes à -1 point avec 16 points loupés, seuls face au cercle en tirs en course après interceptions.....De quoi rager !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
La question posée à la pause citron était de savoir si on pouvait remettre le couvert en seconde, donc jouer à ce niveau là plus de  20 minutes....Les réponses apportées ont été éloquentes, la team a rendu coup pour coup à ce leader, très agacé d'être contesté de telle manière. Damien a pris les choses en mains dés la reprise, montrant l'exemple sur la défense et scorant fort sur cette période. Les autres joueurs se mettant au diapason en défense.....
J'ai franchement pris mon pied samedi après midi. En finissant le match épuisé. Mais on est sortis de la salle la tête haute.
Les 3 dernières minutes sont cruelles. L'ampleur du score est cruelle. On perd Eliott pour 5 fautes et tous nos joueurs sont cramés, capot ouvert et moteur fumant, les mains sur les hanches. 1 tir loupé, 1 contre attaque encaissée. 1 autre tir loupé une seconde contre attaque encaissée. Et on lâche.....
 
Il y a plusieurs choses à retenir de ce match :
1) Nous ne sommes pas plus idiots que les autres
2) Nous savons faire autre chose que du loisir récréatif : nous pouvons aussi jouer en mode "tueur", compétition
3)Le basket est un sport d'équipe. Le collectif l'a montré à Montauban
4) Peut-être le plus important : J'espère qu'on a compris que l'intensité qu'on met aux entrainements est à des années lumières de celle que l'on a mis à Montauban. Et que si on était habitués à une telle débauche d'énergie aux entrainos, on n'aurait pas craqué. Il y a un dicton, au  basket, qui dit :"on joue comme on s'entraine".......A méditer.....
 
 

OTB 56 LAVAUR 88

Enorme deception que ce match contre Lavaur. Au delà du résultat, sec et net, c'est l'attitude, le comportement collectif qui est très pénible a accepter.
Devant le peu de parents présents (stigmatisé par le groupe de joueurs en fin de match), les garçons avaient pourtant à coeur de montrer certaines valeurs, de prouver certaines qualités. La semaine d'entrainement, à l'instar des précédentes, a été plutôt de bonne qualité. Et là, début de match, patatras : 0-14 en 3'. On avait tout oublié : consignes, formes de jeu, tout!
On a dû donc ramer toute la partie pour, à défaut de revenir, juste exister. Marquer 56 points c'est donc un minimum, avec 4 joueurs à 10 points ou plus. Et, paradoxalement, on est plutôt pas mal en défense placée. Malgré le déficit athlétique. Mais nous perdons tellement de ballons en attaque, que l'adversaire s'est régalé en jeu rapide, en relances et en paniers faciles. On doit prendre 50 pions comme cela. Dommage que les passes décisives à l'adversaire ne sont pas comptabilisées : on aurait des stats d'enfer!!!!
Pourquoi nous perdons tant de balles ? 
1) lacunes techniques
2) lacunes cognitives (on ne sait pas faire la passe au bon moment, au bon endroit, au bon joueur...ni la bonne passe qu'elle soit à terre ou lobée. Et sur la prise des tirs c'est encore pire : on tire n'importe quand, n'importe comment)
3) quelques certitudes sur le "c'est comme ça qu'on va faire, on va te montrer , tu dis de la merde, coach"
4) l'intensité défensive en match est bien plus dure que celle que nous faisons aux entrainos........ A méditer.....
 
Ce n'est pas un manque de volonté, ni de motivation...Enfin, j'ose encore le croire. C'est juste, à mon sens, un manque d'envie de se faire mal, d'aller dans "rouge". On veut faire de la compèt, mais sans les exigences de la compèt.
Alors, sans doute, le Pyrénées 2 est un championnat trop haut pour ce type d'équipes là....
Mais je suis très déçu......
 
 

Rodez 64 OTB 55

Comment peut-on faire un mi temps pareille dans ce cadre si majestueux, après 2 heures de route, et après quelques semaines de très bon travail aux entrainements? Voilà, en somme, mon état d'esprit en rentrant dans les vestiaires, à la mi temps.
Y aller pour leur mettre une soufflante? Ne pas y aller? J'avoue quelques secondes d'impuissance avant d'ouvrir la porte du vestiaire..... Il faut dire que cette première période n'est même pas catastrophique, elle est inexistante. On ne marque que 13 petits points, on ne court pas, on ne se fait pas de passes, on shoote n'importe comment...heureusement, on défend un peu et on limite la casse 32-13 à la pause...Je cherche toujours la caméra cachée de Marcel Béliveau, il n'y a pas d'autres explications à ça. Les parents m'ont avoué, à la fin du match, que si ils avaient eu leur propre voiture, ils seraient partis à la pause.
On "bidouille" un truc...enfin 2 ou 3 trucs... pour défendre plus haut, histoire d'essayer de gagner des ballons plus haut, pour des paniers plus faciles....Bingo ! L'équipe se métamorphose et devient enfin conquérante, altruiste, enthousiaste....On défend vraiment bien dans cette zone un peu étrange, Rodez n'a visiblement pas la notice technique pour s'en sortir. Leur bel avantage athlétique et physique ne leur sert plus à rien....Et on grapille, on grappille....à 10 joueurs, je tiens à le souligner....
Reste 30 secondes à jouer, on est à -4. Notre zone presse les laisse dans leur moitié de terrain 10" mais l'arbitre siffle faute contre nous. Il reconnaitra son erreur. On n'aurait sans doute pas gagné...Quoique j'aurai aimé voir cette équipe de Rodez, en totale perdition, gérer la remontée de balle à -2 face aux morts de faim qu'étaient devenus nos joueurs. Au lieu de ça, ils mettent leur 2 lancers. Rideau.
Ceci dit, cela aurait été un bel hold up, au regard de l'épouvantable 1ère mi temps jouée par l'OTB.
 
Comme chaque match, l'équipe est belle dans la réaction, inéxistante dans l'action. C'est dommage. Mickael Jordan disait :"je ne perd jamais, j'apprends".....Reste donc à savoir la date de la fin de notre apprentissage....
 
Merci à Arnaud d'être venu si loin. J'ai aimé.
 

OTB 69 Milhau 42

Ben voilà !!!
Quand tout le monde est dans le même orchestre et joue la même partition, les choses sont plus simples.
La semaine avait été mise à profit pour mettre 2-3 choses hyper simples en place...Sur 1/2 terrain, et sur 1/4 de terrain. On a aussi bossé les déplacements des interieurs et la relation de passes avec eux.....
Tout n'est pas parfait....Ben oui, normal!!!!....et l'adversaire, lanterne rouge du championnat, se prêtait à cette mise en place.
 
N'empêche....Les p'tits gars ont été irréprochables sur l'état d'esprit, ont défendu ensemble et attaqué en plus de 3 passes sur presque chaque action......C'est super. On a même vu Arnaud et Maël tirer et marquer, c'est vous dire !!!!!
 
Les gars ont bien défendu, et se sont partagé le ballon. Dommage tous ces rebonds laissés à l'adversaire en défense...la note aurait pu être bien plus salée....mais la copie rendu mérite une très bonne note et récompense une semaine de travail sérieuse et studieuse.
 
Il n' y a pas de hasard......
 

Castres 80 OTB 46

Il y a eu 2 matches dans le match pour nos cadets aujourd'hui.

Une première mi temps de grosse qualité....enfin, sauf les 3 premières minutes ou on est encore dans la voiture pour encaisser un  11 - 1...histoire de partir avec un handicap....
Une 1ère mi temps qui nous voit bien défendre, notamment sur les pick and roll, histoire de valider la semaine d'entrainement. On envoie du jeu, on applique les formes de jeu, on est plutôt bons dans le choix des tirs......Mais dieu qu'on est maldroits!!!! On rate 4 arrivées seuls, et on rate 11 lancers frnacs. Score 33-20. J'ai alors beaucoup de regrets par rapport à l'adresse, mais je suis hyper confiant quant au contenu. ca va passer, j'en suis certain....

Sauf que....l'équipe est méconnaissable en seconde période. Elle est toujours généreuse, mais ses vieux démons ressortent : on va trop vite, on force tout, on fait des choix à la mord-moi-le-noeud. Castres n'en demande pas tant, et nous massacre à coup de jeu rapide sur sur nos pertes de balles.
On se permet de plus de prendre une technique, on a un état d'eprit épouvantable sur le banc lors de cette seconde période bref....Quel cauchemard!!!
La fin du match se déroule avec quelques satisfactions : une bonne relation exter:inter à base d'écran qui fait qu'Arnaud et Mael se procure moult situations de tirs, avec quelques points marqués.....

Je m'explique la bonne première période, ou on a retrouvé un peu ce qu'on a fait à l'entraino.
Je ne m'explique pas....mais alors pas du tout....l'état d'esprit et la bouillie rendue en seconde. Les garçons me doivent des explications.

Un match dure 40'. Et le basket est un sport d'adresse -donc de précision, ça veut dire que "l'à peu près"n'a pas sa place!- mais aussi un sport de duels. Si on ne gagne pas les duels, en étant pas adroits.......alors ça devient de la magie si on veut gagner.... 
 

U17M OTB 51 BLAC 55

Seconde défaite à domicile d'affilé, ce qui fait tache.
Pourtant, celle là ne procure pas les mêmes sensations que celles de la semaine dernière......A la colère a succedé le sentiment d'avoir envoyé du steack, comme on dit.
Les garçons se sont dépouillés en défense, ont gagné un nombre de ballons considérable et ont gêné cette équipe du BLAC. 
Il est dommage de n'avoir pas su bonifier tous ces stops, et donc d'avoir défendu pour rien ou presque. 
On m'aurait dit qu'on encaisserait 55 points, j'aurais prédis la victoire.....
 
Hélàs, 100 fois hélàs......Que de mauvais choix, que de mauvaises passes, que de dribbles.....Mais c'est fou!!! Achetez leur un ballon chacun pour qu'ils dribblent à la maison!!!!!!!!.........Dribbles inutiles dans 80% des situations, et malvenus dans 19% des situations. Reste 1%....
Quand nous aurons la même efficacité des 2 côtés du terrain, alors on pourra s'inviter à la table des négociations...
Pour l'instant, on va s'inviter au travail. Aux règlages offensifs. Au "qui doit faire quoi, ou et quand".....
 
Vaste programme.....
 
Merci à Bastien et Adrien pour l'arbitrage, nikel. 
 
 

U17M OTB 70 Carmaux 85

C'est un groupe meurtri, déboussolé par le départ de son coach qui reprend le chemin de la salle après 3 semaines de rien du tout.
Beaucoup de travail physique mardi, du jeu et des reprises de repères sur les formes de jeu mises en place avec Fabrice.
Un seul mot d'ordre pour ce match : défendre.

La déception est de vigueur après cette TRES terne prestation, et j'espère que cette déception est partagée.
La colère est de vigueur après cette TRES terne prestation, et j'espère que cette colère est partagée.

On ne peut pas gagner un match au basket quand le ratio de dribbles est 100 fois supérieur au ratio de passes
On ne peut pas gagner au basket quand on prend 85 points
On ne peut pas gagner au basket quand toute l'équipe refuse de shooter et n'a qu'une idée en tête : donner le ballon à Damien "pour qu'il nous sauve".....
....Mince!!!......C'est quoi ce truc?????......

J'avais annoncé un programme minimaliste pour cette deuxième moitié de saison : défense et adresse. J'ai été trop ambitieux.
On va se contenter d'apprendre à défendre. Il n'y aura que ça : défense sur porteur, sur non porteur, à 1 passe, à 2 passes....Notions de côté fort, côté faible, orientations, pressions, rebonds...bref un vocabulaire pas très ludique mais je jure ici que les garçons vont défendre à en vomir.

"Ordre" est donné aux parents de bannir a NBA et de mettre un système d'alarme quand ce spectacle de daube ambulante passe sur l'écran ou sur les PC. 
Les matches d'euroligue, c'est le vendredi soir. 

L'enfer commence mardi soir.

Sortez les baïonnettes, les sacs de sable, les barbelés......Ca va être nos compagnons de route.......et elle est longue....


 

Matchs : Du 04/11/17

Défaite à Labège 55 - 52

Est-ce que l'on mérite de gagner le match sur l'ensemble de notre prestation? NON
Est-ce que l'n mérite de gagner le match sur le dernier quart temps? OUI. Mais à 5C5

Durant les deux premiers quarts temps, on prend une leçon sur l'agressivité et la générosité. 
Et dès que l'on a un semblant de rébellion, il ne se fait pas collectivement.

La troisième montre une montée en puissance mais on n'arrive pas à franchir cette barre des 5 points et sur deux à trois approximations nous permettons à l'adversaire de reprendre le large.
Le quatrième doit refletter, à l'avenir, le comportement que l'on doit avoir dès l'entame de match pour éviter les injustices.

Bonne semaine.


 

Matchs : Du 30/09/17


Brassage 3

Victoire 64 à 58 contre Carmaux.

Merci à Nathalie à Cécilia pour le goûter, Mr Verdier et Virginie pour l’arbitrage, et Mlle Gaich pour le chronomètre. Than pour les photos.

Le jeu que nous essayons de développer comporte beaucoup de risques.
Chaque joueur a pour obligation d’oser en tous genres.
La difficulté est d’oser avec sagesse et parcimonie.
Cette dernière grandira quand nous aurons défini les priorités et les moments propices pour valoriser nos actions.
Vaut mieux freiner les prises d’initiatives que les inciter.
Autant par moments notre prestation pouvait laisser prédire un après-midi studieux et reposant, autant par moments les gouttelettes d’incertitudes venaient à couler le long des tempes. Les détails de nos passages à vide seront traités en comité restreint.
Le point positif est venu de certains joueurs qui ont décidé de se montrer de belle manière. Ce qui va avoir le don de redistribuer les cartes sur la hiérarchie de l’équipe.

Bonne semaine.


 

Matchs : Du 30/09/17


Brassage 2

Victoire face à Caussade et défaite contre Blagnac.


Durant la semaine, nous avons simplifié notre façon de jouer. On est revenu à du jeu de benjamins pour que chacun se responsabilise. Que se soit le joueur lui même qui soit tributaire de ses propres initiatives et non d'une annonce d'une couleur, d'un vêtement, ou d'un nombre. 
Mais si on oublie d'englober tout ceci dans un esprit conquérant (même si l'adversaire et plus fort) à chaque sortie, on ne s'en sortira pas. Et pour se samedi, elle fût présente. 


 

Matchs : Du 23/09/17


Brassage
1er rencontre face à Lourdes: Moins 30 avant la fin du troisième 1/4 temp et 2e rencontre face au TCMS: moins 30 mais à 1 minute de la fin. Ils ont été gentils. Nous avons servi de partenaire d'entraînement sans quoi la fin eut été plus rapide.

Face à Lourdes je crois que la défaite se joue sur la tenue. En plus de nos maillots verts, il a fallu porter des chasubles jaunes. Les joueurs à l'étroit, moins de liberté dans les mouvements, donc beaucoup de déchets. Je rigole. Lourdes est une équipe qui respire la joie d'être sur un terrain. Et cela c'est vu face au TCMS malgré la défaite pour eux. On ne joue pas dans la même cour.

Face au TCMS, ce qui m'a interpelé, c'est que malgré le score, on aurait pu voir des gamins du TCMS souriants et relâchés. Mais non, il y avait un soupçon d'inquiétude. C'est une très belle équipe d'un point de vue athlétique. Pareil, on ne joue pas dans la même cour.

LE PIRE dans tout cela, ce n'est pas qu'on est pris 60 points en deux matchs, qu'on est loupé des choses, qu'on est perdu des duels, je m'en fous complètement.
C'est la peur de ses enfants d'oser, de tenter, de prendre une initiative, de vivre, de sourire. Comme si en cas d'échec tu allais sortir.
À chaque question de ma part, j'avais une réponse négative.
Sur une action positive, si je leur pose une question dans le but de savoir s'ils ont compris pourquoi c'était bien, ils se regardent entre eux pour savoir où il y a eu l'erreur.
C'est la première fois que je vois des gamins s'excuser de ne pas avoir la fait la passe alors qu'il venait de prendre un tir (réussi) avec deux mètres d'avance.
Désolé, mais ce n'est pas ça le sport.

L'URGENT, c'est de leur redonner confiance. Après on verra.




 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© Copyright 2014-2016 Ouest Toulousain Basket