Debout de G à D
Fabrice - Giovani - Thimoté - Maël - Arnaud - Eliot - Lilian
Accroupis de G à D
Nathan - Damien - Randy - Mathieu - Cédric - Quentin
Absents OTM: Bertrand & Jean-Yves . Responsable équipe: Gregory

U17M OTB 70 Carmaux 85

C'est un groupe meurtri, déboussolé par le départ de son coach qui reprend le chemin de la salle après 3 semaines de rien du tout.
Beaucoup de travail physique mardi, du jeu et des reprises de repères sur les formes de jeu mises en place avec Fabrice.
Un seul mot d'ordre pour ce match : défendre.

La déception est de vigueur après cette TRES terne prestation, et j'espère que cette déception est partagée.
La colère est de vigueur après cette TRES terne prestation, et j'espère que cette colère est partagée.

On ne peut pas gagner un match au basket quand le ratio de dribbles est 100 fois supérieur au ratio de passes
On ne peut pas gagner au basket quand on prend 85 points
On ne peut pas gagner au basket quand toute l'équipe refuse de shooter et n'a qu'une idée en tête : donner le ballon à Damien "pour qu'il nous sauve".....
....Mince!!!......C'est quoi ce truc?????......

J'avais annoncé un programme minimaliste pour cette deuxième moitié de saison : défense et adresse. J'ai été trop ambitieux.
On va se contenter d'apprendre à défendre. Il n'y aura que ça : défense sur porteur, sur non porteur, à 1 passe, à 2 passes....Notions de côté fort, côté faible, orientations, pressions, rebonds...bref un vocabulaire pas très ludique mais je jure ici que les garçons vont défendre à en vomir.

"Ordre" est donné aux parents de bannir a NBA et de mettre un système d'alarme quand ce spectacle de daube ambulante passe sur l'écran ou sur les PC. 
Les matches d'euroligue, c'est le vendredi soir. 

L'enfer commence mardi soir.

Sortez les baïonnettes, les sacs de sable, les barbelés......Ca va être nos compagnons de route.......et elle est longue....


 

Matchs : Du 04/11/17

Défaite à Labège 55 - 52

Est-ce que l'on mérite de gagner le match sur l'ensemble de notre prestation? NON
Est-ce que l'n mérite de gagner le match sur le dernier quart temps? OUI. Mais à 5C5

Durant les deux premiers quarts temps, on prend une leçon sur l'agressivité et la générosité. 
Et dès que l'on a un semblant de rébellion, il ne se fait pas collectivement.

La troisième montre une montée en puissance mais on n'arrive pas à franchir cette barre des 5 points et sur deux à trois approximations nous permettons à l'adversaire de reprendre le large.
Le quatrième doit refletter, à l'avenir, le comportement que l'on doit avoir dès l'entame de match pour éviter les injustices.

Bonne semaine.


 

Matchs : Du 30/09/17


Brassage 3

Victoire 64 à 58 contre Carmaux.

Merci à Nathalie à Cécilia pour le goûter, Mr Verdier et Virginie pour l’arbitrage, et Mlle Gaich pour le chronomètre. Than pour les photos.

Le jeu que nous essayons de développer comporte beaucoup de risques.
Chaque joueur a pour obligation d’oser en tous genres.
La difficulté est d’oser avec sagesse et parcimonie.
Cette dernière grandira quand nous aurons défini les priorités et les moments propices pour valoriser nos actions.
Vaut mieux freiner les prises d’initiatives que les inciter.
Autant par moments notre prestation pouvait laisser prédire un après-midi studieux et reposant, autant par moments les gouttelettes d’incertitudes venaient à couler le long des tempes. Les détails de nos passages à vide seront traités en comité restreint.
Le point positif est venu de certains joueurs qui ont décidé de se montrer de belle manière. Ce qui va avoir le don de redistribuer les cartes sur la hiérarchie de l’équipe.

Bonne semaine.


 

Matchs : Du 30/09/17


Brassage 2

Victoire face à Caussade et défaite contre Blagnac.


Durant la semaine, nous avons simplifié notre façon de jouer. On est revenu à du jeu de benjamins pour que chacun se responsabilise. Que se soit le joueur lui même qui soit tributaire de ses propres initiatives et non d'une annonce d'une couleur, d'un vêtement, ou d'un nombre. 
Mais si on oublie d'englober tout ceci dans un esprit conquérant (même si l'adversaire et plus fort) à chaque sortie, on ne s'en sortira pas. Et pour se samedi, elle fût présente. 


 

Matchs : Du 23/09/17


Brassage
1er rencontre face à Lourdes: Moins 30 avant la fin du troisième 1/4 temp et 2e rencontre face au TCMS: moins 30 mais à 1 minute de la fin. Ils ont été gentils. Nous avons servi de partenaire d'entraînement sans quoi la fin eut été plus rapide.

Face à Lourdes je crois que la défaite se joue sur la tenue. En plus de nos maillots verts, il a fallu porter des chasubles jaunes. Les joueurs à l'étroit, moins de liberté dans les mouvements, donc beaucoup de déchets. Je rigole. Lourdes est une équipe qui respire la joie d'être sur un terrain. Et cela c'est vu face au TCMS malgré la défaite pour eux. On ne joue pas dans la même cour.

Face au TCMS, ce qui m'a interpelé, c'est que malgré le score, on aurait pu voir des gamins du TCMS souriants et relâchés. Mais non, il y avait un soupçon d'inquiétude. C'est une très belle équipe d'un point de vue athlétique. Pareil, on ne joue pas dans la même cour.

LE PIRE dans tout cela, ce n'est pas qu'on est pris 60 points en deux matchs, qu'on est loupé des choses, qu'on est perdu des duels, je m'en fous complètement.
C'est la peur de ses enfants d'oser, de tenter, de prendre une initiative, de vivre, de sourire. Comme si en cas d'échec tu allais sortir.
À chaque question de ma part, j'avais une réponse négative.
Sur une action positive, si je leur pose une question dans le but de savoir s'ils ont compris pourquoi c'était bien, ils se regardent entre eux pour savoir où il y a eu l'erreur.
C'est la première fois que je vois des gamins s'excuser de ne pas avoir la fait la passe alors qu'il venait de prendre un tir (réussi) avec deux mètres d'avance.
Désolé, mais ce n'est pas ça le sport.

L'URGENT, c'est de leur redonner confiance. Après on verra.




 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© Copyright 2014-2016 Ouest Toulousain Basket